L’ONCI destitué de la distribution cinéma

03/03/2018, 22 h 55 min Partages0 onci salles cinéma perdues
Temps de lecture estimé 1 minute et 7 secondes

L’Office National pour la Culture et l’Information a été officiellement destituée de la gestion de la distribution de films au niveau des salles de cinéma d’Alger, Oran et de Constantine, a déclaré le Ministre de la culture Azzedine Mihoubi.

Intervenant lors du lancement du ciné-club du Centre National du Cinéma et de l’Audiovisuel (CNCA), Azzedine Mihoubi a constaté l’échec de la politique de l’ONCI dans sa mission de faire revivre les salles de cinéma et ce, malgré des investissements financiers importants afin de les mettre à jour.

Amenée à disparaître il y a peu, le Ministre a préféré transférer la mission de distribution des films à l’Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel (AARC), désormais maintenue. L’AARC avait pour mission par le passé de produire des films algériens et d’en faire la promotion à l’étranger, l’Oranais étant l’un des plus fameux exemples. L’ONCI garde pour sa part la propriété totale des salles en question.

Projettant des films vieux de 2 ans en DCP depuis quelques mois à la Salle El Mouggar entre autres, l’ONCI n’a pas réussi à attirer un public cinéphile désormais habitué à découvrir les dernières perles cinématographiques au maximum 10 jours après leur sortie mondiale et ce, au niveau des salles Ibn Khaldoun, Ibn Zeydoun et Cosmos.

Tags:    

Votre Avis (16 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!