Oran : Colloque international sur le thème « 1962, un monde »

12/10/2012, 14 h 29 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 40 secondes

Le colloque, prévu du 14 au 16 Octobre à Oran, est une initiative du Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC). L’objectif ? Démontrer et mettre en avant la portée universelle de la lutte du peuple algérien pour le droit à disposer de lui-même, ses implications et la dimension autant régionale qu’internationale du processus d’émancipation du peuple algérien.

Source : IHTP CNRS

Organisé dans le cadre les festivités du cinquantième anniversaire de l’indépendance, le colloque verra la participation d’un panel d’historiens, sociologues, anthropologues, politologues, artistes et autres spécialistes venant de diverses universités du pays et de l’étranger (États-Unis, Japon, Angleterre, France, Italie, Canada, Tunisie, Australie, Suisse, Hongrie…).
Les intervenants seront répartis en trois comités :

Source : colloque1962unmonde-dz.org

Le programme élaboré comprendra, entre autres, une soixantaine de communications regroupées autour de plusieurs axes comme « L’hypothèse 1962 », « Écrans révolutionnaires », « Disséminations révolutionnaires », « 1962 : (des) équilibres internationaux », « Inventer, interroger un monde nouveau », « 1962 vu d’ailleurs », « Les ombres de la colonisation et son rapatriement », « Le Maghreb à l’épreuve de 1962 » etc…

La Cinémathèque d’Oran sera également sollicitée pour l’occasion. Un programme des différentes projections qui y auront lieu a d’ores et déjà été dévoilé :

Source : colloque1962unmonde-dz.org

Enfin, initiative louable, les organisateurs invitent les doctorants et les jeunes chercheurs affiliés à des universités ou à des centres de recherche des régions sud à proposer des communications. Des possibilités de financements (transport, séjour) sont à l’étude.

« 1962, Un monde » se propose donc, à travers des études interdisciplinaires, de décortiquer cette fameuse année 1962, charnière qui annonce déjà l’évolution future de la région et plus généralement, du continent.

Pour rappel, cette rencontre est co-organisée par le Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC) et le Centre d’études maghrébines en Algérie (CEMA).

1 2
Tags:    

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!