Paris – Expo photo « De l’invisible au visible, Moudjahida »

08/08/2013, 17 h 55 min Partages7
Temps de lecture estimé 1 minute et 42 secondes

La photographe algérienne Nadja Saïdi Makhlouf vous invite à son exposition intitulée « De l’invisible au visible, Moudjahida : Femme combattante » qui se tiendra jusqu’au 8 septembre à Paris.

Source image : nadjjamakhlouf.wix.com
Source image : nadjjamakhlouf.wix.com

L’exposition de l’artiste algérienne regroupe des photographies de moudjahidates (combattantes) algériennes, mais pas seulement, ayant combattu durant la Guerre de Libération Nationale. La Photographe Nadja Saïdi Makhlouf est partie à la rencontre d’anciennes combattantes algériennes, espagnoles, françaises, juives qui croyaient toutes en cette indépendance algérienne et n’ont pas hésité à se joindre au combat pour l’obtenir.

La série de photos comporte des clichés d’antan, représentant ces femmes que la photographe a rencontré, mis devant des portraits de ces mêmes femmes, réalisés dernièrement.

Outre cet ensemble de photos, Nadja Saïdi Mekhlouf a réalisé une autre série photographique nommée « Femmes Fatales», qui met en avant le quotidien de trois générations différentes de femmes kabyles, un film portant sur cette collection et intitulé « Allah Ghaleb » a d’ailleurs été primée lors du festival « Regard sur les cinémas du monde » à Rouen en 2012 et qui vaut le détour.

L’exposition est issue d’un projet en trois volets sur la condition des femmes en Algérie, chacun composé d’une exposition photographique et d’un documentaire.

Le premier volet « femmes fatales » dresse les portraits photographiques des femmes kabyles dans l’Algérie d’aujourd’hui. Le second est représenté par la série photographique  « De l’invisible au visible, moudjahida » et devrait connaitre son adaptation en film sous peu. Des expositions de cette artiste devraient avoir lieu à Alger et à Oran en 2014, nous apprend la photographe.

L’exposition de « De l’invisible au visible : Moudjahida » se déroule en ce moment même et s’étendra jusqu’au 8 septembre 2013 à l’IREMMO, 5 rue basse des Carmes, 75005 Paris, métro Maubert Mutualité.

Pour ceux qui ne peuvent s’y rendre ou qui sont curieux de voir le travail de Nadja, rendez-vous sur son site web où toutes ses collections sont sur portfolio.

1 2
Tags:     

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!