fbpx
guerre de libération algérie art
"Le jeu de la Koura" de Dinet. Collestion personnelle de M.Djillali Mehri au Royal Hôtel d'Oran.

Paris – Hommage au peintre Nasreddine Dinet le 15 juin

Spread the love

Une exposition des œuvres du peintre Nasreddine Dinet aura lieu à Paris le 15 juin prochain, dans le cadre d’un hommage à cet artiste français qui avait pour l’Algérie un amour sans fin.

Autoportrait de l’artiste réalisé en 1891, musée Nasreddine-Dinet, Bou-Saâda. (Source : Wikimedia)

Alphonse-Étienne Dinet, connu plus tard sous le nom de Nasreddine Dinet après sa conversion à l’Islam, est un artiste peintre orientaliste français. C’est en 1884, suite à son premier voyage au Sud de notre pays, précisément à Bou Saâda, Laghouat et Ghardaïa (Mzab) qu’il peint ces deux premiers tableaux algériens: Les Terrasses de Laghouat et L’Oued M’Sila après l’orage. C’est alors le début d’un très grand amour entre cet artiste extrêmement talentueux et l’Algérie. Il apprend l’arabe pour mieux comprendre et apprendre l’Islam, est exposé en Europe au côté d’autres artistes de renom et décide avec Meissonier, Puvis de Chavannes, Rodin, Carolus-Duran et Charles Cottet, de fonder la Société nationale des beaux-arts.

Après sa conversion à l’Islam, Nasreddine Dinet, déjà fait officier de la Légion d’honneur auparavant, intervient auprès des autorités françaises pour que Bou-Saâda soit un territoire civil et non militaire. Transformera une villa familiale française en hôpital et multipliera les bonnes actions pour le peuple de Bou-Saâda où un musée lui est entièrement dédié.

"Le jeu de la Koura" de Dinet. Collestion personnelle de M.Djillali Mehri au Royal Hôtel d'Oran.
« Le jeu de la Koura » de Dinet. Collection personnelle de M.Djillali Mehri au Royal Hôtel d’Oran.

Un hommage sera donc rendu à cet artiste et  homme exceptionnel à Paris. L’exposition de ses œuvres sera suivie le 20 juin d’une vente aux enchères de quelques uns de ses tableaux, avec ceux d’autres orientalistes : Félix Philippoteaux (1815-1884) et l’artiste américain Frederick Arthur Bridgman (1847- 1928). L’exposition ainsi que la vente se feront chez Christie’s Paris sis au 9, avenue Matignon.

La valeur de l’ensemble des pièces mises en vente est estimée entre 6 et 9 millions d’euros.

Source : APS- Christie’s Paris.