Pas plus de quinze bonnes librairies en Algérie, selon le ministère

06/03/2012, 21 h 45 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 12 secondes

Le nombre de librairies « répondant aux normes requises  ne dépasse pas la quinzaine sur l’ensemble du territoire algérien », a indiqué le directeur du livre au ministère de la culture, Rachid Hadj Nacer, aujourd’hui, lors de sa participation au forum d’El Moujahid.

Un chiffre dérisoire selon le responsable qui pointe du doigt le problème des libraires, non habilités à vivre de leur métier, pour cause de loyers exorbitants des locaux commerciaux.

Le responsable rappelle que le sort des libraires interpelle le ministère de la culture, qui travaille à promouvoir le livre en redonnant goût à la lecture aux plus jeunes.

Le problème de la distribution a également été abordé, avouant que le réseau de distribution reste rudimentaire et dérisoire dans le pays. Pour pallier à cela, le ministère plancherait sur la création d’une structure réunissant des acteurs du secteur publique et privé afin de hausser le niveau de distribution et d’impression.

Il a par ailleurs souligné que 450 bibliothèques de lecture publique seront réalisées d’ici l’horizon 2014.

Date qui devrait également voir la réception du Centre National du Livre, dont le décret de création a été promulgué en 2009 et dont le siège provisoire se trouve à la Bibliothèque nationale.

En somme, de grands défis attendent le secteur du livre en Algérie, en espérant voir les projets menés à terme.

Source : APS

Tags:       

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!