Login form protected by Login LockDown.


Partagez !
  • 186
    Partages
Temps de lecture estimé 31 secondes

La Biennale Djart a pris fin aujourd’hui, l’occasion de revenir sur leur dernière mission urbaine : remplir Alger de graffitis.

Avec la complicité du « calligrapheur » français El Seed, des grapheurs de la capitale se sont amusés à laisser leur trace dans la ville, bombes de peintures à la main.

Des portraits, des calligraphies et des dessins sortis des tripes des artistes sont à voir à la Placette Ben Boulaïd (Rue Chaïb, ex Rue Tanger) et au niveau de Didouche Mourad, sans oublier le Tunnel des facultés qui sera illuminés jusqu’en décembre.

Appréciez ci-dessous Alger en mode graffitis.

Similaire  1.9 million de visiteurs du Jardin d'Essai en 2018

Copyright photos : Yacine Sino