Preview : Super Mario 3D World – Wii U

10/11/2013, 12 h 49 min Partages0
Temps de lecture estimé 4 minutes et 47 secondes

La plus grosse licence de Nintendo s’apprête à lâcher ses Goombas sur Wii U. Le plombier/jardinier moustachu Mario revient dans une toute nouvelle aventure qui se déroule en dehors du royaume champignon, dans un jeu de plateforme 3D intitulé Super Mario 3D World. On a pu tester la bête durant une heure en solo, voilà ce qu’on en a pensé :

SAM_2267

Avant d’entrer dans les détails, vous devez savoir une chose : Super Mario 3D World est l’extrapolation de Super Mario 3D Land paru sur 3DS. Les développeurs se sont basés sur le travail déjà accompli sur cette version portable pour produire ce nouveau Mario 3D sur Wii U, qui a comme particularité, entre autres, de permettre le jeu à 4 joueurs simultanément

Gamepad en main, le contrôle de Mario, Luigi, Toad ou Peach ne pose aucun problème. La jouabilité reste du calibre Nintendo, on court, saute et choppe des powers-up toujours avec autant de répondant. Au sujet des powers-up justement, on a pu essayer l’une des nouveautés majeures : le costume de chat. Si l’annonce m’avait laissé de marbre au vu des déceptions que furent ceux de New Super Mario Bros 2 et U, celui-ci a su me convaincre en quelques minutes.

En prenant une cloche, les personnages se transforment en chat, leur félinité les octroyant de plusieurs avantages. Par exemple, la palette de mouvement est étendue. On va plus vite, on peut attaquer les ennemis plus efficacement et surtout, on peut escalader les murs ! C’est en ça que ce costume est plus pertinent que les autres, il ouvre de nouvelles portes à l’exploration des niveaux.

En chat, vous ne pourrez résister à escalader toutes les parois dont la verticalité nous stoppait sec par le passé. Nintendo a bien joué son coup puisque souvent, notre escalade impétueuse est récompensée par des pièces, des secrets ou des étoiles vertes. Ces dernières sont au nombre de trois par niveaux, et les trouver nécessitera de sortir des sentiers battus et de faire gaffe au temps, car oui, faut pas trop traîner non plus.

Chaque niveau suit un timer de 300/400 unités de temps qui se réduisent inexorablement. Arrivé à zéro, c’est le game over assuré, exactement comme sur les Mario 2D ou 3D Land. Mais ne vous inquiétez pas, si vous cherchez bien, des horloges disséminées ici et là vous ajouteront un peu de temps, histoire de plus profiter du niveau et d’en voir le maximum. Mais généralement, il faudra refaire les niveaux plusieurs fois pour apprendre par cœur l’emplacement des secrets et ne pas souffrir du manque de temps, ce qui augmente la jouabilité par la même occasion. D’un bloc deux deux pièces.

Autre contrainte, la caméra. Celle-ci n’est pas réellement unn défaut mais nécessite quand même un petit temps d’adaptation. La cause ? Elle n’est pas libre. Elle permet juste d’avoir un angle plus dégagé du côté droit ou du côté gauche et c’est tout. Ce qui résulte à une mauvaise lecture de distance pour faire certains sauts précis ou le simple fait de bien retomber sur la tête d’un ennemi. Mais rassurez-vous, on s’y accommode très vite, on aurait juste aimé que ce soit plus clair..

L’un des niveaux qu’on a essayé nous mettait au dos d’une sorte de grand dino tout mignon avec lequel il fallait parcourir des rapides sans chuter. Bien que la maniabilité soit délicate dans ces levels, cela a le mérite d’apporter de la variété, chose qui ne se refuse pas. Dans un autre, c’est l’affrontement d’un boss qui était mis en avant. C’est sûrement ce qu’on a vu de moins palpitant comparé au reste. Le combat était on ne peut plus classique : sauter sur la tête du monstre 3 fois. Du jamais vu vous en conviendrez.

En une heure de jeu, il n’a pas été possible de tester toutes les nouveautés du jeu, mais la vidéo qui suit se chargera de tout vous révéler sur les nouveauté de ce Mario. Si après ça vous n’êtes pas convaincu de la qualité du titre, vous êtes officiellement une âme égarée qui a perdu l’enfant en elle.

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=qnInWnRCTKk’]

Pour résumer le ressenti global, il est impensable qu’un possesseur de Wii U fasse l’impasse sur Super Mario 3D World. Le jeu est très beau, super coloré, il vous met une patate au premier coup d’œil, il est jouable à 4, donc convivial, l’expertise de Nintendo en matière de plate-forme 3D opère à chaque instant sur le level design, bref, c’est une franche réussite qui se profile.

Mieux encore, je ne vous ai parlé que du dixième de ce qu’offre le jeu en terme de possibilités. Je n’ai pas précisé par exemple que chaque personnage possédait sa propre capacité. Luigi saute plus haut, Toad va plus vite, Peach peut rester plus longtemps dans les airs et Mario est l’équilibre de tout ça. Le jeu final sera sans aucun doute plus varié, plus joli et plus long, tout ce qu’un joueur peut demander quoi. Alors ne faites pas la fine bouche, croquez-le aussi tôt que possible.

NB : La bande son n’a pas été évoquée car sur le stand, le volume de la télé était noyé par les bruits environnants, me mettant dans l’incapacité de juger comme il se doit de sa qualité. Toutefois, il est fort à parier qu’un travail remarquable sera fourni, comme ce fut le cas pour les Super Mario Galaxy par exemple.

1 2
Tags:    

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!