Partagez !
  • 139
    Partages
Temps de lecture estimé 56 secondes
Ryad Girod a été élu lauréat du prix littéraire Assia Djebar dans la catégorie francophone de la récompense pour son roman « Les yeux de Mansour ». C’est dans le cadre d’une cérémonie qui a vu la présence des nominés, des grands noms de l’édition mais aussi de celle des ministres de la communication et de la culture dimanche dernier à Alger que les prix Assia Djebar ont été décernés. Pour rappel, la quatrième mouture de cet événement avait vu 66 œuvres prétendre au sésame, aussi bien en langue française, qu’arabe ou amazighe.
Similaire  Oran : conférence sur "La Révolution du Sourire" le 13 juillet
D’ailleurs, c’est Hani Khelifi avec « Imehbel » et Nahed Boukhalfa avec « Sirène » qui ont été élus meilleurs romans de l’année, respectivement en amazigh et en arabe. « Les yeux de Mansour » pour sa part met en avant l’histoire d’un Saoudien qui se retrouve pris en tenailles entre la justice de son pays et sa propre condition humaine. Notons que la récompense octroyée à chaque catégorie s’accompagne d’une somme d’1 million de dinars.