Partagez !
Temps de lecture estimé 59 secondes

Rachid Taha revient sur le devant de la scène avec la sortie posthume de son album « Je suis Africain », qui a eu lieu le 20 septembre dernier.

C’est quasiment un an après sa disparition que le chanteur le plus rock de la scène maghrébine dévoile ses derniers titres inédits.

Et c’est de la plus belle des manières que la plus emblématique des voix rocailleuses franco-algériennes ferme une carrière de plusieurs décennies. Dans cet album qui marque pour l’artiste un véritable retour aux sources, l’identité est la thématique principale.

Il clame son identité africaine à travers des compositions originales marquées de sonorités du continent noir mais qui ne perdent rien à la signature légendaire de l’artiste. De la distorsion à chaque coin d’accord, une performance vocale qui laisse entrevoir la folie de ce qu’auraient été ses prestations scéniques, et des textes fous et profonds comme seul Rachid Taha sait en faire.

Similaire  Un atelier pour DJ débutants les 30 et 31 octobre à Alger

Un ensemble d’événements sera organisé dans le contexte du premier anniversaire de sa disparition. Toute l’actualité concernant l’album et ces événements en cliquant ici.