Résumé de la première soirée d’Algé’rire

14/05/2015, 23 h 18 min Partages0 odb-algérire
Temps de lecture estimé 1 minute et 41 secondes

Le Patio Central du Palais de la Culture a connu hier, 13 mai, une ambiance des grands soirs, avec l’ouverture du festival Algé’rire.

En effet, lors du Gala d’ouverture de la deuxième édition du Festival Algé’Rire, la foule était très nombreuse pour venir apprécier les humoristes qui se relayaient sur scène, avec comme seul but de vous faire rire et partager un moment de détente et de bonne humeur.

Vinyculture était présent sur les lieux pour vous faire revivre l’événement.

19h : Ouverture des portes, les spectateurs commencent à pénétrer dans l’enceinte du palais de la culture.

20h50 : Début du Gala animé par Hichem Mesbah et Sascha Judaszco qui font le show, aidés par Wahid, Ramzy ainsi qu’un « Hallouf » insistant et anonyme, venu leur prêter main forte pour le plus grand bonheur des quelques 2500 spectateurs qui ont fait le déplacement.

Les humoristes se relayent sur scène avec Olivier de Benoist qui vient nous parler de sa femme et de sa belle-mère dans son personnage macho habituel. Odah Et Dako suivent, avec comme défi d’improviser en rap sur un début et une fin d’histoire proposée par le public et ce, en incluant onze mots proposés par les spectateurs. C’est ainsi qu’une carotte nommée Boualam a été râpée par des extraterrestres. Défi réussi.

Se succèdent ensuite les autres humoristes, aussi drôles les uns que les autres : Mohamed le Suédois, Bouchra, DDM, Danseurs fantastiques, le Comte de Bouderbala, Phill Darwin, Nawel Madani ainsi que Kamel Abdat qui, rappelons-le, est parrain du concours national.

23h45 : La soirée se termine et tous les artistes se retrouvent sur scène pour saluer leur public. Interrogé sur son feedback, Olivier de Benoist se dira très satisfait de la qualité du public algérien qu’il trouve très chaleureux.

Le festival Algé’Rire continue et s’étale jusqu’à samedi 16 mai 2015.

1 2
Tags:    

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!