Rétrospective de la musique andalouse et ses maitres à Constantine

06/04/2012, 21 h 03 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 28 secondes

 

Après avoir été accueilli par Tlemcen dans le cadre de la   manifestation « Tlemcen capitale de la culture islamique 2011 », et avoir fait un tour à Alger au cours du mois de janvier passé, l’exposition  « Nouba, hommage aux grands maitres de la musique andalouse » s’invite à Constantine et ce à partir du 08 avril 2012 au palais de la culture Malek Haddad.

Au cours de cette inauguration un concert animé par M. Mourad Laid est prévu à partir de 20H00 au  théâtre régional de Constantine.

Cette exposition a pour objectif de répondre aux questionnements qu’on peut avoir sur la musique andalouse et nous guide ainsi à travers les différents espaces, depuis les  origines de la musique andalouse, en considérant les différents personnages, évènements, lieux et répertoires d’œuvres qui ont fait son histoire et son itinéraire.

L’exposition commence par un volet historique de cette musique, citant les figures ayant eu un apport notoire et notamment Zyriab. Par la suite, c’est les nouba qui sont à l’honneur puisque l’on peut s’attarder sur les différents répertoires des nouba et la transcription musicale.

Le troisième volet de l’exposition concerne les instruments utilisés, vous pourriez appréciez rabâb, flûte et Daff.

Puis, l’exposition se consacre aux écoles et maîtres, classés par région : de Tlemcen avec Hadj Mohammed Ghaffour ou Mustapha Senouci Bereksi à Alger avec Maalama Yamna ou Mohamed Fekhardji pour ne citer que quelques-uns.

Pour accompagner cette exposition,  le Ministère de la Culture a édité un catalogue qui a tout d’abord le rôle de guide mais se positionne également comme outil de référence sur la musique andalouse en Algérie.

Rendez-vous pris cette semaine à Constantine pour un voyage musical des plus intéressants.

Tags:    

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!