« Savages », le nouveau Oliver Stone

27/08/2012, 21 h 06 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 36 secondes

Le réalisateur américain Oliver Stone, habitué des œuvres politico-historiques, nous livre ici un classique film policier. Du moins, en apparence…

Casting impressionnant, scénario bourré de scènes d’actions, guerre entre trafiquants de drogue, le tout accompagné du son de la gâchette d’un Colt de calibre 35 : En apparence, le dernier Oliver Stone semble réunir tous les ingrédients pour en faire un parfait et banal blockbuster américain.

Si le succès est au rendez-vous (32 100 000 $ au box-office américain pour les deux premières semaines), qualifier le film de banal blockbuster serait faux car en y regardant de plus près, la conscience politique du réalisateur de « Wall Street » et de « Natural Born Killers » est présente en filigrane tout le long de l’intrigue. Le réalisateur a simplement changé de registre.

Dans « Savages », elle transparaît en particulier via le personnage de Dennis (John Travolta), un agent corrompu de la brigade des stupéfiants qui incarne parfaitement le décadence d’une Amérique éculée par une guerre contre les trafiquants perdue d’avance.

Adapté du roman éponyme de Don Winslow, « Savages », raconte l’histoire de Ben (Aaron Johnson), Chon (Taylor Kitsch) et Olivia (Blake Lively) trois amis qui décident de produire la meilleure marijuana de tout le pays. Mais lorsque la reine d’un Cartel mexicain (Salma Hayek) décide de s’installer dans la région et de s’associer à leur réussite, les ennuis commencent pour le trio.

Le casting inclue également l’excellent Benicio del Toro (Usual Suspects, Las Vegas Parano, Snatch, Traffic, Sin City…) en cruel homme de main du Cartel.

Deux ans après une suite ratée de « Wall Street », Oliver Stone revient donc au meilleur de sa forme au grand bonheur des fans.

Sorti le 6 Juillet dernier aux États-Unis, « Savages » est prévu pour le 26 Septembre dans les salles françaises.

Tags:        

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!