Si Alger m’était contée : la Colonne Voirol

30/04/2012, 21 h 29 min Partages31
Temps de lecture estimé 43 secondes

Comment évoquer le Golf, Birmandreis ou Hydra sans évoquer la Colonne Voirol, ce lieu traversé des centaines de fois pour rejoindre les quartiers sus-cités, dont l’histoire reste pourtant peu connue.

La colonne Voirol en 1835, source photo : alger-roi

La colonne Voirol doit son nom à un gouverneur français de 1833 à 1834, Théophile Voirol, dont les régiments ont construit la route menant vers Birmandreis et Birkhadem. La colonne commémorative achevée en 1834 n’a jamais portée son nom mais garde deux siècles plus tard sa trace.

En plus d’une route menant à un carrefour, il y avait à la colonne Voirol un hôtel dans une villa nommée « Villa des Orangers » devenue depuis la clinique des Orangers.

Source photo : Alger-photo

Pour l’anecdote, la colonne Voirol fut desservie par une ligne de tramway en 1903, qui fut supprimée par la suite car le trolleybus menant à Hydra y passait et que la route y était alors exiguë.

Tags:      

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!