Vinyculture

« Spiderman Homecoming » : 5 comics à lire avant le film

Par / Le 16/07/2017, 22:07
Temps de lecture estimé 3 minutes et 57 secondes

Spider-Man-Homecoming est à quelques jours de sa sortie en Algérie, l’occasion de se faire une piqûre de rappel concernant l’Homme-Araignée à travers ses aventures en comic book. Et si pour certains il serait peut-être difficile de commencer à lire 60 ans de plusieurs séries dédiées au personnage, l’intérêt ici est de regrouper quelques unes des meilleures lectures à privilégier en vue de la sortie prochaine du film.

En effet, vous retrouverez ici des histoires qui ont, d’un côté donné une renommée sans précédent au personnage et qui le définissent comme ce qu’il est aujourd’hui, de l’autre, des récits qui se rapprochent sensiblement du nouveau long métrage de Jon Watts. Et qui vous permettront de vous immerger dans l’ambiance du film en avance.

The Superior Spider-Man

Spidey

Quand le Docteur Octopus remplace son corps mourant avec celui de Peter Parker, ce dernier meurt et le vilain de longue date de Spidey prend sa place durant un arc narratif qui a su se montrer original, puissant et captivant. Si à la base, la crainte de voir un Spider-Man « possédé » par l’un de ses pires ennemis était de mise, il est vite fait abstraction de ce fait pour réellement se concentrer sur l’histoire, le nouveau statut-quo ainsi que les nombreux rebondissements. On se voit pris de sympathie pour Doc Ock, et même s’il est impossible d’oublier Peter, il faut avouer que l’on se prend à ne pas toujours espérer son retour.

La série pourrait être intéressante dans l’optique où Homecoming, qui sera très léger dans sa construction, pourrait ne pas être aux goûts de tous.

Lien de lecture The Superior Spider-Man #1

The New Avengers

spidey

Spider-Man chez les Avengers ? Aujourd’hui, cela sonne comme une évidence. L’enrôlement de l’Homme-Araignée au sein de la super-équipe est pourtant relativement récent. C’était en 2005, dans les pages de New Avengers #1. Cette série culte et scénarisée par Brian Michael Bendis a fait les beaux jours des Avengers qui se transformaient alors en une équipe moins mythologique et plus terre-à-terre, plus familiale.

Cette série représente aussi les premiers pas de Spidey au sein de l’équipe, tout comme dans le nouveau film avec l’apparition d’Iron Man, et est donc un très bon point d’entrée dans l’univers du long métrage.

Lien de lecture The New Avengers #1

Brand New Day

spidey

Suite aux évènements de Civil War, Peter Parker reprend une vie normale et sans contraintes aucune… ou presque. L’arc narrratif Brand New Day est celui qui a balancé Spidey dans une nouvelle ère de récits plus modernes et mieux ancrés dans la réalité d’aujourd’hui. La série se permet d’avoir des scénarios soignées, de nouveaux ennemis et alliés pour Spidey ainsi qu’une ribambelle d’évènements tous plus extravagants les uns que les autres.

Si vous cherchez donc un Spider-Man moderne, expérimenté et n’ayant pas un casting de rêve (pas de MJ et autres, comme dans le film), c’est le point d’entrée à préférer.

Lien de lecture Brand New Day

Spider-Man Blue

spidey

La mini-série Blue est l’une de ces histoires qui font abstraction de l’action pour se concentrer pleinement sur les personnages. Mary Jane Watson et Gwen Stacy, les deux grands amours de Peter Parker, sont au centre d’une intrigue pré-existante à laquelle sont ajoutés un poids et une profondeur conséquents tout en la rendant un peu plus palpable pour les mœurs contemporaines. L’histoire est légère et agréable à suivre au point que toute personne, jeune ou âgée, pourrait y être sensible.

La rouquine et la blonde étant à priori absentes de Homecoming, cette mini-série pourrait alors vous servir à compenser un manque des personnages dans le film.

Lien de lecture Spider-Man Blue #1

Ultimate Spider-Man

spidey

Dans Ultimate Spider-Man, il est fait table rase d’une continuité scénaristique de 40 ans pour tout reprendre à zéro. Le Peter Parker qui y est décrit est jeune et inexpérimenté, il reçoit ses pouvoirs au début des années 2000 et est donc bien plus accessible à notre génération que la version précédente. Michael Bendis y insuffle un dynamisme et une ambiance des plus sympathiques rendant le personnage encore plus attrayant que la version originale. C’est d’ailleurs cette version du personnage qui finira par mourir pour laisser sa place à Miles Morales.

Nul doute que Homecoming ne se gênera pas d’utiliser les nombreux codes de la série étant donné le contexte et l’ambiance du film qui sont sensiblement les mêmes que dans la série.

Lien de lecture Ultimate Spider-Man #1

Vous pourriez aimer:

Laisser un commentaire

Restez connectés

Se Connecter


ou

Pas encore inscrit(e) ? Inscrivez-vous ici

Inscription