Star Wars – The Force Awakens : Critique de la Rédaction

04/01/2016, 19 h 34 min Partages0
Temps de lecture estimé 8 minutes et 7 secondes

Maintenant que tout le monde a bien eu le temps de découvrir Star Wars – The Force Awakens, il est temps pour nous de vous donner notre avis sur le film. Comme il s’agit d’un événement assez majeur, chacun des membres du staff donnera son avis après la critique principale pseudo-objective. Attention pour ceux qui n’ont pas encore vu le film, il y a des spoilers plus bas !

Star Wars le Réveil de la Force Poster officiel

L’âme

Abordons avant tout la question du scénario qui divise tant au niveau des sujets abordés mais aussi par rapport aux mystères mis en place dans cet épisode. Si on met de côté la trop grande ressemblance avec l’Épisode IV qui est tantôt agaçante tantôt bienvenue pour les plus nostalgiques, l’histoire de The Force Awakens s’articule autour de thèmes fidèles à la saga et ce, à défaut d’être originaux. Néanmoins l’exploit aura été d’introduire de nouveaux personnages attachants et crédibles, ce qui n’était pas chose facile aux premiers abords étant donné les attentes.

En effet, l’histoire donne la part belle de façon équitable à chacun des protagonistes, mis à part un Oscar Isaac (Poe Dameron) regrettablement en retrait, et ce, sans même créer de liens directs avec le trio original, qui est ici  mis en retrait dans le cas de Luke et Leia, tandis que le personnage incarné par Han Solo est exagérément présent, la manière d’en faire un personnage « majeur » contrairement à son rôle dans la première trilogie, principalement à travers le vilain du film Kylo Ren, n’est pas forcément bienvenue.

D’autres parts, cet épisode est clairement une introduction à cette nouvelle trilogie, beaucoup d’éléments restent flous et sans explications, ou très peu. Un manque d’informations qui cause problème par moments au spectateur, il n’aurait pas été aussi difficile d’introduire quelques éléments sur la création de la Nouvelle République ou le Premier Ordre à travers une ligne de dialogue ou deux. Malheureusement il faudra attendre le prochain épisode pour en savoir plus ce qui est frustrant d’un côté mais intéressant dans la mesure où la saga fonctionne par trilogie formant un tout cohérent.

Le corps

Pour ce qui est de la réalisation de JJ Abrams, le monsieur a réussi quelques tours de passe-passe. Si sa manière de reprendre quelques codes propres à la saga et à George Lucas sont appréciables, le réalisateur de Star Trek se permet en plus d’apporter sa touche, et c’est ce qu’on attendait de lui. Certains choix artistiques vont directement dans ce sens tout comme sa mise en scène qui permet aux acteurs de briller et sa gestion de l’espace qui donne une échelle nouvelle à certains éléments du décor qui gagnent en ampleur.

Star Wars sunset

Les effets visuels quant à eux sont réellement précis et réussis, c’est fluide sans pour autant être lisse. Abrams s’en sert pour raconter son histoire et n’en fait pas des moments de divertissement seulement, que ce soit pour le bestiaire très varié du film ou bien les plans et paysages. Si l’on devait chipoter, on citerait principalement un Snoke pas vraiment réussi visuellement. Les personnages en motion capture sont d’ailleurs très peu pertinents, que ce soit Maz ou Snoke, le choix d’en faire des personnages en images de synthèse n’a absolument aucune importance, ce qui est dommage.

John Williams, de retour au rôle de compositeur, livre une prestation en demi teinte quant à lui. Si sa reprise de thèmes majeurs de la saga est logique, le vieil homme s’est essayé à les transformer en des dérivées pas toujours réussies. Les nouveaux thèmes sont quant à eux assez réussis et représentent le passage de flambeau tout comme le reste du film.

Plus subjectivement

Le personnage de Kylo Ren, prêtant à débat, est certainement l’une des grosses réussites du film. Introduire un nouveau vilain qui serait le nouveau Dark Vador de la trilogie n’était certainement pas facile, pourtant la production a réussi à en faire un personnage plus ou moins attachant. Son attitude « emo » faisant penser à un enfant en pleine crise d’adolescence est clairement voulue et arrive à nous familiariser avec le personnage qui se trouve être une belle preuve d’originalité dans la saga, étant donné sa tendance à vouloir échapper au côté lumineux de la force.

Star Wars Kylo RenToutefois, comme dit plus haut, sa relation avec Han Solo n’était pas forcément nécessaire. Si le déroulement de l’histoire arrive à nous faire y croire malgré tout, donner autant d’importance à un personnage comme Han Solo apporte certes une nouvelle dimension au personnage mais contribue aussi à le rendre moins emblématique. D’autant plus que ça reflète un peu trop le désintérêt d’Harrison Ford envers le personnage et la suite de la trilogie, ce qui gâche un peu le moment.

Un autre aspect souvent critiqué étant la patte Disney qui se fait trop souvent ressentir. Pour contrer cela, rappelons simplement que l’Épisode IV, avec sa Princesse (Leia) en détresse sauvée par le chevalier (Jedi), était plus un film Disney que ce film Disney. Toutefois il est vrai que les deux personnages de Finn et de BB-8 sont clairement l’œuvre de Walt. Finn d’ailleurs, représente une grande déception étant donné son background plus qu’intéressant gâché par un personnage rigolo.

Avis des membres

Amiès Messaoudene : [durée du film] plus tard, je ressors avec un sourire figé de déception. Les 30 premières minutes étaient géniales, le reste a dévié vers une réinterprétation de l’épisode IV version teenage movie gonflé d’incohérences.

star-wars-episode-7-the-force-awakensQuelle gène quand Kylo-Ren s’est démasqué. Quelle gêne quand un simple Stormtrooper (Finn) arrive à manier un sabre Laser. Quelle gêne quand celle qui pensait encore que la Force n’était qu’un mythe, arrive à l’utiliser au point d’arriver au mind control, et de carrément vaincre un disciple de Luke. Quelle gêne de voir R2D2 s’activer sans autre raison que pour débloquer le script. Quelle gêne de voir la gueule trollesque du suprême leader, comme si la gueule de jylo suffisait pas. Quelle gêne le Fan Service de Solo. Quelle gêne ce scénario redite, malgré deux 3 bonnes idées.

Un bon film au global, mais qui possède trop de tares pour en sortir satisfait. IMMENSE frustration.

Valkyrie: Je commence par dire que L’Épisode VII est un effort flagrant de renouer les fans avec la trilogie originale. Oui, il y a du fan-service mais est-ce si mauvais que cela? Plus sérieusement, ‘Le Réveil de la Force’ est l’histoire d’une génération de personnages emblématiques qui passe le flambeau à la nouvelle qui va peut-être réaliser ce que la précédente n’a pas pu. A la tête du nouveau trio, on trouve le personnage réussi de Rey interprété de façon plus que maitrisée par Daisy Ridley. Puis nous avons Finn qui est amusant et intéressant au début mais qui devient agaçant par moments, rien de méchant globalement. Enfin, le personnage de Poe est probablement le plus charismatique des trois, mais pas assez mis en avant malheureusement (Épisode VIII, on croise les doigts). Le vilain, Kylo Ren, est assez convaincant dans son rôle d’adorateur de Dark Vador, intimidant et attachant en même temps. Sa scène avec Han Solo est assez évidente dès le départ, mais c’est clairement voulu, et elle peut être justifiée par plusieurs raisons, elle donne d’ailleurs naissance à d’intéressantes théories sur le personnage ce est qui la marque d’une bonne écriture. Enfin, cet épisode est clairement une introduction d’une trilogie, car plusieurs questions y sont levées comme la relation de Rey avec Luke (qui justifierait peut-être sa maitrise presque innée de la Force), mais aussi l’identité du Chef Suprême et les origines du Premier Ordre.

Au final, J.J Abrams a réussi à réaliser un épisode de Star Wars où l’on ne s’ennuie pas une seconde, où l’on rit, où l’on se pose des questions, mais qui nous laisse surtout impatients de voir la suite… Sa mission de renouer les fans de la trilogie originale avec la saga est réussie, on  retrouve en effet dans cet opus ce qui faisait de la trilogie originale la meilleure: de l’héroïsme, de l’amitié, un peu d’humour, du charisme et du spectacle. Si je devais le noter, Le Réveil de La Force aurait un solide 8.5/10.

Yasmine Bouchène: Longtemps attendu mais pas par ma personne, The Force Awakens m’aura tout de même converti, tant les visuels sont soignés, l’histoire bien menée et que le personnage principal représente la « Badasserie » que l’on aime. J’attends avec impatience 2017, moi, la non-fan de Star Wars.

Kenza Bouzgaou: Un peu trop de crédulité purement Disney, le basique des héros qui s’en sortent toujours, on ne doute même plus de l’issue du film; le passage de la mort de Han Solo est le seul à rééquilibrer un peu la chose. C’est clairement un Star wars mais mal tourné à mon goût pour l’héroïne principale, c’est comme une tentative d’innovation qui ne va pas jusqu’au bout. Je suis sûre que les épisodes suivants peuvent rattraper le coup, mais je sens aussi que y a un rallongement façon Hobbit, une réserve d’intrigue pour les autres épisodes. Sinon pour moi, la réussite de cet épisode c’est BB-8.

Tags:  

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!