Partagez !
  • 437
    Partages
Temps de lecture estimé 58 secondes

Le groupe Tinariwen qui était au programme d’une mini-tournée nationale à Tamanrasset, Constantine, Oran et Alger, a réagi face à l’annulation de celle-ci.

C’est à travers une publication sur Facebook en français et en arabe que le groupe a tenu à clarifier la situation quant à l’annonce du report de la mini-tournée par l’ONCI (Office national de la culture et de l’information).

Un règlement de compte tendu. Le ton de la déclaration du groupe atteste d’une grande déception et d’un « manque de respect (…) inacceptable et insupportable« .

Au cœur du conflit, Tinariwen pointe du doigt le manque de rigueur de l’ONCI. L’institution n’aurait pas, selon le groupe, fait le nécessaire administratif pour permettre la bonne réception des membres et la bonne tenue de la tournée. Par ailleurs, ces mêmes membres auraient été mal reçus à Tamanrasset, voire pas reçus du tout, les représentants n’ayant pas fait acte de présence.

Similaire  Oran- Des ateliers de slam jusqu'au 21 juillet

Pour rappel, le groupe mythique, porte-étendard de la musique touareg et desert blues devait se produire dans le cadre d’une mini-tournée nationale très attendue du grand nombre de fans algériens de Tinariwen.