fbpx
Source image : if-algerie.com

Tizi-Ouzou n’aura finalement pas son Institut Français

Spread the love
Temps de lecture estimé 1 minute et 12 secondes

L’institut Français, présent dans cinq ville du pays, comptait faire de Tizi-Ouzou la sixième sous peu. En concertation depuis des mois avec les autorités algériennes, le projet s’est finalement vu rejeté par celles-ci.

Source image : if-algerie.com
Source image : if-algerie.com

Projet architectural ambitieux, l’IF comptait ouvrir au même endroit où se trouvait le CCF avant sa fermeture durant les années 90 pour raison d’insécurité à cause du terrorisme. C’est un bureau d’étude local -Burto- qui s’était chargé de revoir et redessiner la bâtisse et de l’étendre pour un meilleur espace. Financé en grande partie par des chefs d’entreprises de la région de Tizi-Ouzou en partenariat avec le service culturel de l’ambassade de France, le projet avait pour coût global la somme d’un million d’euros.

Copyright - Radia  Berchiche.
Copyright – Radia
Berchiche.

L’institut français d’Alger reçoit chaque année un grand nombre de personnes venant de Kabylie, c’est pour cette raison que l’ouverture d’un IF à Tizi-Ouzou a été envisagée. Mais depuis le début du projet, les autorités algériennes n’ont jamais exprimé leur soutient.

Selon TSA, c’est la semaine passée que l’ambassade de France à Alger a reçu un communiqué officiel qui annonce le refus définitif d’ouvrir cet IF, la raison donnée serait liée à des problèmes avec la propriété du terrain.

Que pensez-vous de cette décision? Êtes-vous pour ou contre l’ouverture de plus d’instituts français en Algérie?

Source info : TSA.