Tlemcen nous rappelle l’âge d’or des sciences en pays d’islam

12/06/2012, 23 h 14 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 9 secondes

Le centre des études andalouses de Tlemcen ouvre ses portes pour la première fois au public dans le cadre d’une grande exposition autour du thème « l’âge d’or des sciences en pays d’islam ».


Concoctée par le ministère de la culture, cette exposition est composée de trois volets, volets qui tournent autour de plusieurs thématiques.
Le premier volet est dédié aux « manuscrits scientifiques du Maghreb ». Il met en valeur différents ouvrages de savants maghrébins dans différentes spécialités, telles que la géographie, à travers « Nuzhat al andhar » d’El Idrissi, l’architecture avec « Qutb al din » ou encore l’agriculture avec « Kitab el filaha » d’Ibn El Bassal, et bien d’autres.

Le second volet, intitulé « l’âge d’or des sciences arabes », porte sur les différentes disciplines scientifiques. Là, les visiteurs pourront y découvrir l’apport universel de mathématiciens, chimistes, astrologues, physiciens arabes et musulmans.

Enfin, le troisième et dernier volet, ayant comme titre « Sur les traces de l’Andalous » dévoile toute la grandeur et la diversité de l’art et des sciences andalouses ainsi que le savoir-vivre des habitants de l’époque.

Rappelons que le Centre des études andalouses, où sera abritée cette exposition en permanence, est un établissement rattaché au Centre national d’études préhistoriques, anthropologiques et historiques d’Alger.

Tags:      

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!