fbpx

Top 10 des films de 2013

Spread the love

Qu’on se le dise, ce top 10 sera assez subjectif étant donné le nombre de réactions et de films durant l’année mais il aura au moins le mérite de se baser sur des critères fondées et justes. On prendra 10 catégories de film bien distinctes pour ne pas tomber dans un quelconque piège d’appréciation sélective.

N°10 Western: The Lone Ranger / Lone Ranger: Naissance d’un Héros

the_lone_ranger

Malgré une critique détaillée publiée il y a quelques semaines, ce film de Gore Verbinski vaut un deuxième détour pour en parler. Imaginez un western avec de l’action digne d’un Pirates des Caraïbes – Jusqu’au Bout du Monde, un humour accrocheur, des personnages bien travaillés et une histoire qui tient la route. Mélangez le tout avec une musique Westerno-Zimmerienne et vous obtenez un divertissement sauce Western des plus réussis. Il faudra toutefois faire abstraction des critiques mondiales et ne pas s’attendre à grand chose de la part de Johnny Depp qui copie son rôle de Jack Sparrow avec exagération.

La critique du film: Ici

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=59qgLMg1uck’]

N°9 Drame: The Great Gatsby / Gatsby, le Magnifique

GG-the-great-gatsby-2012-34532647-1920-1200

Avec The Great Gatsby, le réalisateur d’Australia n’avait qu’un but: Reprendre les techniques de cinéma des années 30/40. En effet, en dehors de l’histoire, personnages, décors, costumes, voitures qui renvoient à cette période, ce qui touche le plus reste la façon de filmer qui rappelle directement les grands classiques et si cette méthode n’est pas au goût de tout le monde, il faut avouer que c’est diablement réussi d’autant plus que les acteurs y vont de leur patte et rentrent dans ce délire enfantin et amoureux demandé par leurs rôles. Mention spéciale aux retrouvailles de deux vieux amis que sont Tobey Maguire et Leonardo Di Caprio qui n’ont pas l’air de faire un grand effort dans leurs répliques tellement leur amitié remonte à longtemps. La musique quant à elle peut parfois casser le rythme puisque très éloignée du thème.

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=dvtbdOexkWA’]

N°8 Comédie Dramatique: Much Ado About Nothing / Beaucoup de bruit pour rien

much-ado-about-nothing-joss-whedon-movie

Après la folie d’Avengers, le réalisateur Joss Whedon (Firefly, Buffy) devait aller se reposer avec 12 de ses amis comédiens dans sa villa, mais au lieu de cela, le monsieur a repris la caméra et s’est donné la tâche d’adapter un Shakespeare dans la vie moderne et le résultat est des plus attachants. Toutefois, on oublie par moments qu’il s’agit d’une adaptation, malgré le noir et blanc censé sublimer l’histoire et les acteurs. Les acteurs justement, sont la merveille de cette comédie « romantique » puisqu’ils s’amusent plus qu’ils ne jouent, et de cet élément découle un naturel assez impressionnant. Mention spéciale à Alexis Denislof et Nathan Fillion. On prend un malin plaisir à suivre ce quiproquo malin et d’un rare délice.

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=KT8TWSJYrJU’]

N° 8 Action/Aventure: Pacific Rim

3205457-pacific-rim-jaegers-wallpaper1

Guillermo Del Toro a frappé un gros coup cette année avec son Pacific Rim apocalyptique et dangereux à souhait. Même si les combats Robots VS Monstres semblent par moments trop gros pour leurs décors, il faut admettre que le tout reste extrêmement impressionnant visuellement parlant mais aussi d’un point de vue scénaristique puisque l’histoire met en avant des êtres humains faisant face à l’apocalypse d’une façon vraiment originale. Le film est d’ailleurs une belle trouvaille de part son originalité et surtout ses combats dantesques.

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=qOX_O118N7k’]

N°6 Horreur: The Conjuring / Conjuring: Les Dossiers Warren

The-Conjuring

Pour quelqu’un qui n’est pas habitué aux films d’horreur, ce film représente tout ce qui attire en ce genre. L’histoire est menée d’une bien belle façon, la réalisation est fluide et ne laisse pas la place à l’exaspération et ce notamment grâce au rythme soutenu par des acteurs méconnus (du moins la famille) ce qui rend le tout beaucoup plus réaliste. On se retrouve d’ailleurs avec plus de sueurs froides que de cris d’effroi preuve d’un travail bien fourni en ce qui concerne les scènes censées faire peur.

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=Mkf9rGLXeuE’]

N°5 Animation: Toy Story of Terror / Toy Story: Angoisse au Motel

JESSIE, BUZZ LIGHTYEAR, WOODY

Au diable Moi Moche et Méchant 2, Monstres Academy ou autres Shtroumpfs 2 et Albator, Toy Story est de retour dans un court-métrage de 20 minutes, 20 minutes de pur bonheur, de joie, de rires, de rebondissements et surtout de nostalgie. Nostalgie car on sait qu’avec ce court-métrage signé Lee Unkrich et John Lasseter, on ne reverra probablement jamais plus Woody, Buzz et leur bande de jouets plus déjantés les uns les autres. Le court métrage a été diffusé sur la chaîne ABC ce qui représente le premier essai de Pixar à la TV.

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=LN3yKxGzZcQ’]

N°4 Comédie: The World’s End / Le Dernier Pub Avant la Fin du Monde

the_worlds_end_movie-wide

Troisième et dernier volet de la trilogie du Cornetto (Shaun of the Dead, Hot Fuzz) par l’excellent Edgar Wright qui clôt une trilogie dont les différents volets n’ont rien à voir l’un avec l’autre mais qui reprennent les mêmes acteurs, ces derniers sortent d’ailleurs le grand jeu (Simon Pegg, Nick Frost) et font vivre cette comédie totalement décalée et pleine de rebondissements, de surprises, d’amour, d’action, de rire, de fous rire et d’Edgar Wright (Non il n’est pas dans le film, mais sa patte se fait tellement ressentir que c’en est jouissif).

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=MPai5FPzikg’]

N°3 Science Fiction: Star Trek – Into Darkness

startrek

Avec Star Trek premier du nom, J.J Abrams avait su réinventer la saga intergalactique à travers des personnages attachants et une histoire juste, le monsieur derrière la série Lost réitère avec un deuxième volet très réussi et ce grâce à un casting, une histoire et des effets visuels des plus aboutis. Le personnage de Khan (Benedict Cumberbatch) reste bien évidemment le plus intéressant tandis que la trame du film en huit-clos se passant dans l’Enterprise captive de part un mystère, un suspens et un rythme d’un rare contrôle.

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=amuQqUg6nqQ’]

N°2 Super-Héros : Man of Steel

Superman-Man-of-Steel-2013-Movie-Wallpaper-HD

Un film attendu par beaucoup et qui devait sauver l’Homme d’Acier de son naufrage cinématographique. Une réinterprétation intelligente, touchante et thématique du premier des super héros avec une montée magistrale en rythme à la moitié du film avec des scènes d’action à couper le souffle de part l’ampleur des évènements et la puissance des protagonistes qui ne se retiennent à aucun moment. Ce point fait d’ailleurs toujours débat et les changements apportés au boyscout ne sont pas forcément au goût de tout le monde.

La critique du film: Ici

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=Xw4VeR7tCxU’]

N°1 Thriller Psychologique: Prisoners / Prisonniers

20130819_prisoners_tvspot60

Ceci est une perle rare. Un film émouvant, fort, terrifiant, entrainant et avec des personnages, une histoire et des enjeux tellement bien travaillés que c’en est alarmant. Il n’y a aucune fausse note, tout est mis en œuvre en faveur de la perfection de ce film mené de main de maitre par un Hugh Jackman dramatiquement bon qui nous fait oublier sa caricature aux griffes d’Adamantium à travers un rôle vacillant entre la lucidité et la folie ce qui s’avère au final être l’enjeu principal du long métrage. On aura rarement assisté à un spectacle aussi dramatique.

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=nPD2jPLSIPQ’]

Mention honorable de ce top: Gravity de Alfonso Cuaron.

Gravity

Ce film se passe dans l’espace, mais il faut comprendre qu’il fera surgir le claustrophobe en vous. La mise en scène est tellement bien faite, les effets et décors sont magistraux, les acteurs sont touchants et accomplissent leur rôle efficacement, mais surtout la thématique de la survie, de l’angoisse de l’homme face à l’univers et à l’existence est réussie, on ne peut s’empêcher de se sentir minuscule et pris d’une forte émotion mêlant doute, admiration et émerveillement.

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=xgGPTa7-vlE’]