Un film algérien en sélection officielle au Festival de Cannes 2017

13/04/2017, 21 h 49 minPartages2373
Temps de lecture estimé 1 minute et 26 secondes

Après « Les Jours d’Avant » en 2013, le jeune réalisateur Algérien Karim Moussaoui revient avec son second long métrage « En Attendant Les Hirondelles », présenté en sélection officielle au Festival de Cannes 2017.

Le film relate l’histoire de trois personnages différents: un riche promoteur immobilier qui grâce à sa récente fortune voit sa vie changer, une jeune femme tiraillée entre un amour passé et son présent devoir, et enfin, un neurologue qui hésite à aider une femme dans le besoin qui pourrait affecter sa vie.

L’œuvre a été sélectionnée dans une catégorie spéciale intitulée « Un certain regard » au 70ème Festival de Cannes, prévu 17 au 28 mai 2017. Ce n’est d’ailleurs pas la première sélection du film dans un festival étranger, « En Attendant Les Hirondelles » est déjà lauréat du prix CNC du Festival Suisse de Locarno.

Karim Moussaoui, né à Jijel en 1976, a déjà réalisé deux courts métrages, « Petit Déjeuner » en 2003 et « Ce Qu’on Doit Faire » en 2006. C’est en 2009 qu’il commence à écrire le script de « En Attendant Les Hirondelles », un film qui, selon son réalisateur, met en scène des personnages qui « se posent des questions sur leur condition ». Moussaoui affirme d’ailleurs que « malgré l’absence d’une école de cinéma » c’est l’Algérie qui l’a poussé à en faire; que c’est sa façon d’agir et de sortir de la passivité qui règne dans notre société.

‘En Attendant Les Hirondelles’ compte dans son casting Aure Atika, Mohamed Djouhri, Sonia Mekkoui, Chawki Amari et Mehdi Ramdani et représentera donc le cinéma algérien au Festival de Cannes le mois prochain.

Votre Avis (1 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!