Vent de censure dans le monde de l’Art

26/03/2012, 15 h 50 min Partages0
Temps de lecture estimé 59 secondes

La semaine passée s’est tenue du 21 au 24 mars, un des évènements les plus importants de la scène artistique du moyen orient à savoir la sixième édition de l’Art Dubaï, manifestation ayant regroupé  quelques 75 galeries d’une trentaine de pays.

Ce qui marqua cet évènement, ce n’est pas tant les magnifiques œuvres exposées mais le vent de censure qui y régna  puisque les autorités émiraties ont retirées quatre œuvres de cette  fameuse foire d’art contemporain dont deux ayant une relation directe avec le printemps arabe.

Photo: www.artspace-dubai.com

Il s’agit pour citer les deux œuvres en question, le travail de l’artiste palestinien Shadi Alzaqzouq nommé « After washing »  qui reprends une manifestante tenant un slip entre les mains portant la mention « Dégage » en arabe.

La seconde œuvre est le travail de l’artiste marocain  Zakaria Ramhani  nommée « You were my only love » autour de la révolution égyptienne et les dépassements de certains soldats.

Photo: http://www.zakariaramhani.com
Photo: http://www.zakariaramhani.com

Les deux autres œuvres concernent le travail de l’artiste Khoro Hassan Zadah et le libanais Nadim Karim retirées pour des raisons morales et religieuses puisque l’un a sculpté le nu et le second jugé offensant par rapport à l’Imam Ali.

Tags:  

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!