Zineddine vu par Zidane

28/03/2012, 21 h 09 min Partages0
Temps de lecture estimé 3 minutes et 3 secondes

Non, il ne s’agit pas d’une couverture foot mais bel et bien d’Art. J’ai eu l’opportunité de rencontrer cette semaine un jeune graphiste plasticien algérien très prometteur, en la personne de Zineddine Bessaï.

Né en 1985, Zineddine s ‘est imprégné de la culture algérienne dès son jeune âge et ce, à travers les films, la musique, les récits familiaux de ce qu’on nomme la belle époque d’antan.

A ma question pourquoi l’art ? Zineddine me répond qu’il s’agissait d’une révélation , une fascination qu’il eut tout jeune alors qu’il était encore à l’école primaire et ce, après avoir découvert un travail de son oncle « bozariste » qui l’avait interpellé puisqu’il reprenait des messages qu’il arrivait à comprendre.

Copyright : Zineddine Bessaï

Son travail artistique est centré sur l’Algérie, il s’inspire de la rue, el Houma, les  slogans de stade ou certaines expressions populaires, enfin tout détail de notre algérianité qui peut interpeller. L’objectif est la mémoire, garder une trace de ces évènements, de cette culture qui parfois, même très souvent  est orale et risque l’oubli.

Son objectif également est de faire passer des messages. De quelle maniére ? Il rétorque : « en faisant de l’algérien, avec une bonne dose d’humour et d’engagement ». Il cite comme référence les bédéistes Dilem et Slim ou alors les sketchs de Fellag des années 80 et même Dieudonné.

Cependant, il ne cherche pas à formater les esprits mais ouvre des pistes, des voies de réflexions permettant au public de se questionner, d’interpréter  ce qu’il voit, le tout dans l’objectif de voir jusqu’où peut être poussé le raisonnement.

Il utilise des supports d’expressions diverses : de l’illustration au graphisme en passant par la sculpture.  Le plus important selon lui est d’illustrer la voix du peuple.

Copyright photo : Zineddine Bessaï

Parmi ses travaux les plus marquants, nous citons le guide de la migration, il s’agit d’un kit répertoriant vingt méthodes légales et moins légales permettant de basculer d’une frontière  à une autre. Zineddine nous confie qu’il remet en cause le principe des frontières tel que dictées aujourd’hui et ce, par application de l’article 13 des droits de l’homme.

1 2
Tags:        

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!